Makeup | Yeux Michèle nous parle

L’histoire du mascara

avril 10, 2017
L'histoire du mascara-couleurs du paradis-mon petit quelque chose

Aujourd’hui j’ai envie de partager un sujet dont on ne parle pas énormément, mais qui est toutefois très intéressant : l’histoire du mascara.

On ne sait pas exactement d’où vient le nom « mascara », on soupçonne qu’il puisse venir du mot « masca » (masque) ou de la ville de Mascara en Algérie. Des recettes de mascara ont été retrouvées 5 siècles avant J.-C. dans la Grèce antique, la Rome antique et en Égypte. Les femmes utilisaient des mélanges de musc animal, de résines, de gomme, mais mettaient également des petites pattes d’insectes au bout de leurs cils pour les allonger.

Vers la fin du 19e siècle, le mascara était sous forme de petits savons noirs dans lesquels les femmes crachaient délicatement dedans, puis se noircissaient les cils avec une petite brosse en forme de peigne. Ce n’est que dans les années 50 que les premiers mascaras avec applicateur firent leur apparition. Helena Rubinstein lance alors le premier mascara « automatique », un petit tube avec un applicateur de métal intégré dont les fines rainures gravées favorisaient une application précise. Ensuite, en 1971, Maybelline met sur le marché le mascara « Great Lash », qui est encore actuellement un best-seller mondial. Les formules à base de résines sont encore très collantes jusqu’à ce que, en 1987, Lancôme introduise de la kératine dans son nouveau mascara « Kéracils », ce qui permet alors une dépose du produit beaucoup plus régulière.

Entre-temps, il y a eu une progression au niveau des brosses, de la forme, orientation et longueur des poils du goupillon, ce qui a alors donné la liberté aux chimistes d’aller plus loin dans les formules. Plus glissantes, mieux réparties, résistantes dans le temps, les textures ont en effet cessé de s’agglutiner en disgracieux paquets et de s’effriter sous l’œil.

Aujourd’hui, une multitude de mascaras différents se trouvent sur le marché, il existe quasiment un mascara pour chaque type de maquillage tellement l’éventail est vaste. Les marques continuent à se bousculer sur le marché afin de proposer des mascaras toujours plus performants et uniques!


Vous avez apprécié cet article? Vous pouvez vous inscrire via mail à « Mon Petit Quelque Chose » ; vous recevrez directement toutes les nouveautés du blog par e-mail. Votre inscription reste confidentielle et se fait sur la page d’accueil en haut/à droite, sous ma photo. Je serai aussi heureuse de vous retrouver sur les réseaux sociaux, si vous y êtes faites-moi signe!


Article Précédent : Michèle, bienvenue sur le blog! (+vacances)

Article Suivant : Mednat, Mes Belles Découvertes


 

0 Commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Inline
Inline