Michèle nous parle Vie

Le sucre, ami ou ennemi ?

février 18, 2019

Cette semaine, j’ai envie de vous parler du sucre, mais pas dans le but de faire culpabiliser les personnes qui en mangent trop. Car au final, je pense que nous en mangeons tous (ou quasi tous) trop.


L’utilité du sucre

Le corps a besoin de sucre pour son bon fonctionnement car il est notre fournisseur principal d’énergie ! On parle de 50-60% chaque jour. Pas de sucre = pas d’énergie. Alors pourquoi fait-on autant d’amalgame autour de cet aliment ? Pourquoi tant de prévention que nous pouvons lire un peu partout ?

Actuellement, nous en retrouvons vraiment partout, dans une énorme quantité de nourriture, même là où il n’a pas lieu d’être. C’est limite s’ils n’avaient pas envie d’en ajouter même dans des stylos, les chaussures, etc. 🙂 Et ce sucre là, c’est justement le raffiné, celui qui est vraiment trop présent dans notre alimentation et dont nous n’avons pas besoin. Non, notre corps n’a pas besoin de tous ces bons biscuits, chocolat, etc. pour bien fonctionner. C’est horrible hein ?.

Si on regarde très très en arrière, nos ancêtres avaient comme sucre: le miel et les fruits. Cela ne les empêchaient pas d’avoir l’énergie suffisante pour marcher pendant des heures pour aller chasser, chercher de l’eau, etc. Petit à petit il y a eu la découverte du sucre de part différentes sources (canne à sucre, betterave, etc.) et il en est sorti le fameux raffiné !


Pourquoi le sucre est mauvais ?

Je ne dirais pas qu’il est mauvais. Mais comme tout, à trop haute dose, il ne sera pas bon pour notre santé. Comme le corps en a besoin d’environ 50-60% pour bien fonctionner, tout le surplus sera stocké sous forme de graisse et c’est à ce moment-là que le côté négatif du sucre entre en jeu.

Le sucre est également considéré comme une drogue. Plus on en mange, plus le corps va en réclamer. Et cela fonctionne réellement, je l’ai testé.


Bannir le sucre raffiné ?

Personnellement je vote contre, pour plusieurs raisons :

– Vous vous imaginez votre vie sans biscuits, chocolat, gâteau ? Moi pas pas du tout.

– Une quantité raisonnable n’a, à mon avis, aucun effet négatif sur le corps.

– Et les crises sucrées avant l’arrivée de nos règles ? Je ne pourrais pas m’en passer non plus.

– Ce serait beaucoup trop compliqué dans nos achats, car il se cache vraiment partout


Un mois sans sucre

Alors oui j’en mange, mais vraiment avec modération. Par contre, il y a 3 ans, je mangeais vraiment beaucoup de chocolat (chocolat au lait) et je n’avais aucune retenue sur les biscuits, les gâteaux, etc. Le plaisir avant tout non ? Le matin je mangeais 3-4 tartines à la confiture et à 10h, j’avais faim.

Un jour, avec une amie, on s’est dit “pourquoi ne pas nous en désintoxiquer?” Nous nous sommes donc lancées le pari de ne plus manger de chocolat durant 1 mois, puis de ne manger que des aliments dont le sucre se situe en 3e, voire 4e, 5e, etc. position dans les ingrédients. Mais interdiction de toucher tout ce qui en possède en 1e et 2e position. Autant dire que l’expérience a été vraiment très intéressante, bien que difficile. C’est fou comme le corps réclame cet aliment quand il y a été habitué !

Les premiers jours, je ne pensais qu’à lui. Ce n’est qu’au bout de bien une semaine que mon cerveau a commencé à se calmer, même si je continuais à lui en donner, mais sous d’autres formes et en quantités plus réduites.


Les côtés positifs de cette expérience

Il y en a vraiment beaucoup :

1 .- À 10h00, je n’ai plus faim – j’ai banni les tartines et je mange du müesli maison avec des fruits

2.-  Je ne mange plus de chocolat au lait, je le trouve trop sucré – je mange du chocolat noir 78-85% et j’adore!

3.- En général,  je mange nettement moins de sucre et cela ne me manque pas du tout

4.-  J’ai du plaisir à renouveler l’expérience du “mois sans sucre” chaque année et voir que je le vis vraiment mieux

5.- Aussi, j’ai découvert pleins de nouveaux aliments

Actuellement je viens de commencer un mois sans sucre (pour la 3e année consécutive) et tout se passe bien. Le moment le plus difficile est nettement les jours avant mes règles et de ne manger qu’un carré de chocolat noir par jour (même si le sucre se situe en 3e position) au lieu de la demi plaque, voire la plaque entière (c’est l’engagement que j’ai pris pour cette année). J’ai donc installé un rituel au moment où je mange mon carré de chocolat: après le repas de midi, une fois que toute la cuisine est rangée. Et là, je me concentre sur ce goût tellement magnifique qui durera… vraiment trop peu de temps !

Et avec tout cela, j’ai encore bien assez d’énergie pour faire 4-6 séances de sport par semaine. Alors ? Indispensable ou non le trop de sucre ?

Et vous ? Quel est votre rapport avec le sucre ? Des expériences à partager ? Des astuces ?

Retrouvez-moi sur mes sites internet www.couleurs-du-paradis.ch et www.vivre-ma-vie-en-couleurs.ch

Également sur Facebook “couleurs du paradis” et “vivre ma vie en couleurs


 

Les Mascaras Volume Million Lashes de l'Oréal
Time-Filler Night, la texture gel pour la nuit!

Plus de lecture ...

o Commentaire

Tous vos commentaires sont les bienvenus! Votre adresse e-mail reste strictement confidentielle. En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez la politique de confidentialité de ce site (ci-dessous)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :